HORAIRES À EMPORTER
Mercredi au Samedi : 11h45
Vendredi et Samedi : 19h00
  • Facebook Social Icon

© 2015 - Bento Kanoya

Tous droits réservés

CULTURE

Au Japon, contrairement à la France, le repas se fait le plus souvent en un seul service. Tout est apporté en même temps, tout est posé sur la table dès le début du repas et les convives se servent au gré de leurs envies.

 

Les boissons tels que les thés, l’alcool de riz ou les bières sont consommées du début à la fin du repas. Toutefois les alcools forts ou liqueurs suivent les mêmes règles qu’en Occident et peuvent être consommés en apéritif ou digestifs.

 

Le riz est presque toujours servi blanc et dans un bol. Dans les Bento ou les Donburi il est préférable de ne pas mélanger les sauces avec le riz pour qu’il reste collant et plus facile à manger avec les baguettes.

 

Les crudités et les condiments “tsukemono” permettent de rafraîchir le palais entre les plats.

 

Les baguettes servent à saisir tous les aliments solides. Mais elles permettent aussi en les tenant côte à côte de couper certains aliments assez tendres comme filets de poisson, omelette ou légumes.

 

Au Japon il n'est pas impoli de porter un bol de soupe à la bouche, en fait c'est même recommandé. Les baguettes sont aussi indispensables afin de  saisir les nouilles parfois très chaudes de certains plats comme les bols de nouilles Udon, Soba, Somen, ou Ramen.

Le riz au Curry est un plat très populaire au Japon. Il est servi dans une assiette creuse avec d’un côté du riz blanc et de l’autre côté le Curry. Le principe est de mélange le riz et le curry avec une cuillère à soupe, plus appropriée que les baguettes.


La boisson traditionnelle lors du repas est le thé chaud ou froid. La consommation de vin augmente depuis plusieurs années au détriment du Saké traditionnel, mais la bière reste encore l’alcool le plus consommé

 

Au Japon, beaucoup de codes sont à respecter lors des repas dans restaurant ou dans un lieu public.

(Notamment avec l'utilisation des baguettes qui ne sont pas des jouets. En occident on ne laisse pas un enfant jouer avec un couteau et une baguette peut s'avérer tout aussi dangereuse...)

  1. Il est mal vu de faire de grands gestes avec des baguettes à la main ou de jouer (du tambour) avec.

  2. Ne jamais planter ses baguettes à la verticale dans son bol de riz ; c'est un geste utilisé avec les bâtons d'encens et réservé aux offrandes pour les morts.

  3. Ne pas pointer quelqu'un avec ses baguettes pendant une conversation.

  4. Ne pas trier les aliments dans son plat avec ses baguettes.

  5. Ne pas tirer un plat vers soi avec ses baguettes.

  6. Ne pas lécher le bout de ses baguettes.

  7. Ne pas prendre un aliment de baguette à baguette pour partager (toujours déposer la nourriture dans une assiette, et l'autre convive se servira ensuite de lui-même).

  8.  Évitez de séparer vos baguettes pour découper un aliment, gardez les dans une même main.

  9. Vous ne devez pas pousser les aliments contenus dans votre bol directement vers votre bouche.

  10. Les baguettes ne sont pas des fourchettes, il ne faut donc pas piquer la nourriture.

  11. Ne croisez pas vos baguettes lorsque vous ne vous en servez plus.

  12. Il est mal vu de se servir soi-même à boire.

  13. On ne trinque pas avec un verre de saké.

 

Inversement, certains usages sont recommandés :

  1. Vous devez d'abord servir les autres convives avant de vous servir à boire.

  2. Reposer les baguettes parallèlement l'une à l'autre sur le porte-baguette ou en face de soi.

  3. Il est conseillé d'aspirer (même bruyamment) votre bol de soupe ou de nouilles pour les refroidir. De même, il n'est pas impoli de porter un bol de soupe à sa bouche.

  4. Manger dans l'ordre qu'il vous plait l'ensemble des plats qui sont apportés. (Évitez de focaliser sur un plat, servez-vous sans ordre précis de tous les plats présentés).

Pour conclure voici trois mots de japonais particulièrement utiles lors d'un repas :

Itadakimasu  いただきます, qui signifie "je reçois humblement", utilisé en début de repas et que nous pourrions traduire par "bon appétit"

Gochisōsama deshita ごちそうさまでした,  traduction de  "Merci pour ce bon repas", à prononcer à la fin du repas.

Avec ce petit aperçu des us et coutumes nipponnes, plus aucun restaurant Japonais n'aura de secret pour vous.

US ET COUTUMES

Les Repas au Japon

 

LA GASTRONOMIE

Yoshoku et Washoku

Il existe deux grands courants culinaires au Japon : le ”Yoshoku” et le ”washoku”.

 

La cuisine ”Washoku” est une cuisine traditionnelle ancestrale faisant partie intégrante de la philosophie nippone. Elle permet d’être en harmonie avec ce que la nature nous offre.

Les produits de saisons sont privilégiés. Poissons et fruits de mer, légumes et céréales, “tsukemono” macérés ou miso fermenté à base de soja, de vinaigre de riz ou de mirin sont les plus courant..

Viandes, huiles animales et sucreries sont très peu présentes.

La vaisselle aussi reflète cette idée de respect de la nature. En bois ou en terre cuite, souvent de formes imparfaites et aux motifs différents, elle complète la variété des mets qui sont servis directement sur un plateau aux convives.

C’est un plaisir de tous les sens qui va bien au-delà de la simple cuisine.


Il existe aussi ce que l’on peut qualifier de “nouvelle cuisine”  populaire et familiale très influencée par l’Occident  : le ”Yöshoku”. Riz au Curry, Gyoza, Ramen, Yakisoba, Tonkatsu et même pâtisseries occidentales “Yogashi”  Mont-Blanc, Mille-feuille, Fraisier, Fondant au Chocolat et Viennoiseries sont les plus connus au Japon.

 

En français, le mot saké désigne une boisson alcoolisée japonaise à base de riz.

 

En japonais, bien que ce même terme sake désigne cette boisson, son sens peut s'étendre selon le contexte à toute boisson alcoolisée, aussi les Japonais utilisent-ils plutôt le terme nihonshu 日本酒, littéralement « alcool japonais », pour être plus spécifique.

Le "Nihon-Shu" Japonais diffère donc des autres alcools et eau-de-vie servis dans les restaurants chinois et vietnamiens d'Europe, appelés abusivement saké par les consommateurs ou même les serveurs.

Le vrai "Saké" où alcool de riz Japonais "Nihon-Shu" est donc un alcool de riz produit comme la bière par fermentation répétée, titrant de 14° à 17°. C'est-à-dire une eau de source dans laquelle on a fait étuver et fermenter du riz, après saccharification à l'aide d’un champignon appelée kōji-kin 麹菌, (littéralement "microbe-levure"), permettant de se passer du maltage utilisé pour d'autres alcools.